Menu

Les spécificités du marché immobilier urbain

0 Comment


Suivant le développement du comportement des consommateurs dans l’immobilier, on a pu constater que le marché s’est divisé en plusieurs parties dont l’émergence du marché urbain. En quoi consiste ce marché et quelles sont ses spécificités ?

Le marché immobilier urbain, c’est quoi ?

Ce marché immobilier trouve sa structure dans la « valeur d’échange ». Dans ce cadre, il y une parfaite distinction entre les acteurs qui produisent et ceux qui consomment. Ces derniers sont ainsi réunis à travers des systèmes de négoce et d’échange. De ce fait, le système fait émerger des acteurs comme les promoteurs immobiliers et les courtiers. En outre, le marché immobilier à caractéristique urbain se base sur des calculs qui sont établis par le promoteur immobilier. Ceci se cadre suivant les coûts financiers de production et les tarifs constatés sur le marché. Il vise aussi l’obtention de bénéfice. Le bénéfice en question leur permet d’assurer la rémunération de leur travail ou d’en dégager des marges supplémentaires qui leur sont profitables. Dans le marché urbain, l’aspect concurrentiel est également pertinent, mais aussi, que les tarifs du marché sont imposés à la fois aux producteurs et aux consommateurs. En effet, les producteurs ne peuvent influencer les tarifs qu’avec les bénéfices. Ainsi, il n’est pas rare que les producteurs non performants et non compétents soient écartés du marché.

Ses caractéristiques

Pour ce qui est de la caractéristique du marché immobilier urbain, elle se base sur des conceptions de petits bâtiments dont les appartements qui se destinent à l’usage des particuliers. Ainsi, ils (les particuliers) endosseront l’habit des acteurs qui financent, qui sont les propriétaires et qui utilisent. Elle se repose également sur la valeur d’échange et optimise son organisation au niveau local. De ce fait, les acteurs professionnels sur ce marché sont entre autres, les agences immobilières ainsi que les sociétés de constructions. Les profits dégagés par ces derniers sont en fonction de la demande, mais aussi et surtout, des revenus constatés chez les particuliers, leurs épargnes ainsi que les crédits d’hypothèques qui se réfèrent aux cadrages institutionnels concernant le marché des propriétés personnelles. Enfin, dans la méthodologie de travail des agents et des promoteurs immobiliers, les stratégies qu’ils développent doivent satisfaire les demandes qui existent. Cependant, ils doivent aussi s’assurer d’un bon positionnement à travers des offres innovantes, devant un marché très concurrentiel. De ce fait, il existe trois aspects qui fondent la stratégie de l’offre du promoteur ou de l’entrepreneur, qui sont la combinaison de la spécialisation, la combinaison des secteurs (offre de résidence, offre commerciale, etc.) et la combinaison des objets (immeubles neufs ou anciens).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *